18 juillet 2011

Une (irresistible) envie d'aimer

untitledDe Meg Cabot
Albin Michel Wiz

 

Adieu paillettes, robes ultras-moulantes et talons aiguilles ! Heather Wells, ex-lolita de la pop reconvertie en directrice adjointe de l'université de New York, est toujours aussi à l'aise dans ses baskets. Et plus que jamais folle amoureuse du beau, du sublime, du magnifique Cooper, dectective ET colocataire.
Cooper, justement, est furieux qu'Heather mène seule l'enquête sur le meurtre de Lindsay Combs, la pom-pom girl sauvagement assassinée dans la résidence. Mais fidèle à elle-même, Heather n'en fait qu'à sa guise. Imprudente et sexy, amoureuse et tête à claques, elle risque cette fois d'y laisser un peu plus que son ancienne garde-robe

Suite d' "Une (irresistible) envie de sucré", on retrouve dans ce livre les ingrédients qui m'avaient fait apprécier le premier. Tout d'abord, ce fut un plaisir de retrouver l'humour d'Heather, associé à son côté un peu greluche comme on peut l'être quand on est secrètement amoureuse. Ce petit univers m'avait enchanté la première fois donc ça n'a pas été bien dur de s'y replonger. Gavin (un étudiant qui surfait sur les ascenseurs) est également toujours de la partie mais on le découvre sous un jour nouveau. Le père d'Heather refait suface après son séjour en prison et vient boulverser sa petite vie quotidienne et ses plans de séduction de Cooper ^^. Au niveau de l'enquête policière, j'ai eu l'impression de passer à un cran supérieur tant au niveau de la tactique de meurtre (on passe de filles poussées dans une cage d'ascenseur vide, à une tête découpée sans corps) qu'au niveau du danger encouru par Heather. Ca bastonne plus. En restant toute fois dans une description soft (pas de cauchemards en perspective).
C'est juste un peu dommage de perdre la petite étincelle de la tout première découverte par rapport au premier mais autrement, on reste bien dans la lignée. Une lecture toujours aussi sympathique. La fin ouvre sur la suite et titille notre curiosité : Heather va-t-elle résister à son beau prof de maths ? Ou va-telle plutôt conclure avec Cooper. Que des questions purement existentielles lol.

Posté par toothfairy à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Une (irresistible) envie d'aimer

Nouveau commentaire