05 juillet 2011

La nostalgie de l'ange

2290340685Alice Sebold
J'ai Lu

 

"Nom de famille : Salmon, saumon comme le poisson ; prénom : Susie. Assassinée à l'âge de quatorze ans, le 6 décembre 1973. [...] C'est un voisin qui m'a tuée. Ma mère aimait ses parterres de fleurs et, un jour, mon père et lui avaient parlé engrais."

Le viol et le meurtre de la petite Susie sont sans doute les souvenirs les plus effroyables qu'elle ait emmenés au paradis. Mais la vie se poursuit en bas pour les êtres que Susie a quittés, et elle a maintenant le pouvoir de tout regarder et de tout savoir. Elle assiste à l'enquête, aux dramatiques frissons qui secouent sa famille. Elle voit son meurtrier, ses amis du collège, elle voit son petit frère grandir, sa petite soeur la dépasser. Elle observe, au bord du ciel, pendant des années, la blessure des siens, d'abord béante, puis sa lente cicatrisation...

Habité d'une invincible nostalgie, l'ange pourra enfin quitter ce monde dans la paix.

J'ai vraiment essayé de donner sa chance à ce livre puisque je l'ai lu deux fois mais décidemment je n'accroche vraiment pas. La première fois, je m'attendais à quelques choses de tellement extraordinaire que j'ai été déçue par le côté réaliste de l'histoire. Le seconde fois, j'ai essayé de le relire avec un regard neuf (d'autant plus que ça faisait un moment que je l'avais lu). Mais je n'ai toujours pas sentie la petite étincelle.
Je crois que ce que j'aime le moins c'est l'aspect trop humain du paradis et de l'ange. La Franny ne l'aide même pas à faire son deuil à passer à autre chose alors elle reste là à s'interroger, à observer sa famille et son meurtrier (de temps en temps, elle est pas trop rancunière ; si on me tue perso je me ferais un plaisir d'essayer de prendre un maximum de pouvoir sur l'environnement pour hanter mon assassin !! Même si elle va finir par agir.).
Au final, si il y avait une chose à retenir de ce livre c'est qu'il rappelle que lorsque l'on sera mort la vie continuera sans nous et qu'il faut se faire à l'idée. Cet état de fait encombre beaucoup d'humains je pense mais c'est comme ça. Et d'un côté, c'est bien  mieux comme ça.

Posté par toothfairy à 09:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur La nostalgie de l'ange

Nouveau commentaire