24 juin 2011

Coupés du monde

514GA9ZW1QLDe R.L. Stine
J'ai lu
Peur Bleue

Passer l'été dans un manoir transformé en hôtel de luxe sur une île enchanteresse...Le rêve, non ? Même s'ils doivent en échange jouer les femmes de chambre et les serveurs, Cri, Jane, Eric et Craig sautent sur l'occasion.
Un seul problème : à leur arrivée, ils découvrent que l'hôtel est fermé ! Heureusement, le propriétaire leur propose de les héberger s'ils achèvent les travaux de rénovation. Ils acceptent avec enthousiasme...
Mais bientôt le rêve devient cauchemars. Quels sont ces gémissements qu'ils entendent chaque nuit ? Quels angoissants secrets recèlent les mur de la vieille bâtisse ?
Désormais ils n'ont qu'un idée : fuir cet endroit sinistre. Hélas ! il est déjà trop tard. Ils sont bel et bien pris au piège...

Pour commencer, j'ai toujours trouvé la collection Peur Bleue bien sympathique : leur couverture est douce et souple, et leur format bien pratique à transporter (il y a l'équivalent avec des histoires policières, il faudra que je regarde son nom quand j'irais chez mes parents).
Ensuite,R.L Stine est pour moi un auteur de jeunesse qui fait partie de mes classiques. J'ai lu pas mal de ses histoires quand j'étais collégienne, notamment les Chair de Poule donc je regardais aussi la version télévisée.Donc forcément, quand je tiens un R.L Stine dans les mains c'est avant tout une grosse bouffée de nostalgie qui remonte en moi...

Dans "Coupés du Monde", on retrouve les ingrédients habituels de cet auteur : une bande de jeunes qui ne se doute de rien, dont une branchée spiritisme et fantômes ; un bâtiment ancien, des circonstances défavorables, des titres de chapitres évocateurs pour faire monter le suspens.
Rien de révolutionnaire mais on se prend quand même un peu au jeu, en particulier au moment phare de l'intrigue. J'avais découvert le pot-aux-roses avant la fin (c'est le jeu ma pauvre Lucette, je ne fais plus partie du public cible, c'est trop simple pour moi maintenant) ce qui ne m'a pas empêcher de passer un petit moment agréable (petit le moment car ça se lit hyper vite). On est loin d'un Stephen King qui triture les méninges par la suite, cependant pour entrer dans le genre  "horreur" l'auteur reste un incontournable qui s'adresse plutôt à un public de jeunes adolescents.

Posté par toothfairy à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Coupés du monde

Nouveau commentaire