18 juin 2011

People or not people

people-or-not-people_cDe Lauren Weisberger
Pocket

Un job qu'elle déteste, un patron mérpisant, une vie sentimentale réduite à néant alors que sa meilleure amie se fiance : Pour Beth, c'en est trop ! Elle décide de reprendre son destin en main et démissonne sur un coup de tête. Après un repos bien mérité davant sa télé, elle accepte, poussée par son oncle Will, un boulot dans une boîte de communication. Son quotidien prend soudain une tout autre tournure : Beth troque ses pantoufles contre des escarpins et son farniente contre un agenda de ministre.
Embarquée dans le tourbillon de la vie nocturne new-yorkaise, elle savoure les petits plaisirsque lui offre cette situation, jusqu'à ce qu'elle découvre que la presse people s'intéresse de près à ses nuits mouvementées...

On retrouve un peu une ambiance à la Gossip Girl (en plus soft). La principale différence c'est qu'on est ici du côté d'une jeune femme qui à la base n'appartient absolument pas à ce monde-là (ses parents sont proches de la nature et bien loin des préoccupations strass et paillettes). Toutefois, elle a un oncle bien incrusté dans la jet-set qui lui a inculqué assez de choses pour qu'elle puisse intégrer ce monde sans trop de difficultés. 
Ca fait un petit moment que je l'ai lu et ce qui reste principalement dans ma mémoire c'est la relation amoureuse réelle qu'elle fini par tisser avec un homme rencontré lors de ses soirées (je ne veux pas en dire trop non plus...). J'ai trouvé certains aspects surfaits (le hasard fait vraiment trop bien les choses parfois, mais ça reste plus ou moins crédible quand même). Les éléments se mettent en place petits à petits dans la recherche de la taupe qui alimente les rumeurs sur Beth à son insu. Une petite histoire qui se lit bien.

Posté par toothfairy à 14:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur People or not people

    Je l'ai dans ma biblio mais je ne l'ai jamais sorti. Je ne savais pas que ça ressemblait un peu à Gossip Girl !

    Posté par Naminé, 28 juin 2011 à 09:40 | | Répondre
Nouveau commentaire