17 avril 2011

Quitter le monde

kennedyDe Douglas Kennedy
Chez Pocket

"Je ne me marierai jamais et je n'aurai jamais d'enfants." Lorsqu'elle prononce cet arrêt, Jane a 13 ans. Le lendemain matin, son père aura fait ses valises. hard ? Coïncidence ? La culpabilité ne s'embarrasse pas de ces questions : toute sa vie, Jane s'en mordra les doigts.
De Harvard à Boston, des belles lettres aux manipulations boursières, tout ce qu'elle aime lui échappe. Et lorsque, enfin, la vie lui fait un cadea, c'est pour le lui reprendre aussitôt. Alors Jane n'a plus qu'une obsession ; fuir, n'importe où, hors du monde. Mais à vouloir le quitter , c'est lui qui vous rattrape ...

Ce roman m'a été prêté par une de mes collègues (j'aime bien quand une personne me prête un livre car ça me permet de découvrir des livres dont je n'aurais peut être jamais fait l'acquisition par moi-même).  Dans le cas présent cela m'a permis de découvrir un auteur que cette personne apprécie beaucoup.
Le moins que l'on puisse dire c'est que l'histoire est plutôt sombre ; mais ça correspondait bien à mon état d'esprit du moment. L'écrivain ne ménage pas son héroïne. Cette phrase prononcée au détour d'un repas va boulverser la vie de Jane (et encore ce n'est pas le pire qu'il lui arrive). On souffre avec elle, et on l'observe remonter la pente, tout en piochant dans ses réfléxions certaines phrases qui nous font réagir...on suit le fil de son existence avec ses hauts et ses bas.
Bref, quand je repense à ce roman ce qui a la plus laissé de traces c'est cette forme de mise en abîme sur notre propre  vie  que permet cette vision complète de la vie d'une autre (même si ce n'est que pure fiction). Si l'on pouvait appréhender de nous même tous les évènements dans leur ensemble peut être que celà appaiserait pas mal de doutes et de peines...

Posté par toothfairy à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Quitter le monde

Nouveau commentaire