18 juin 2010

Une vie

                                                                                         9782253004240   De Maupassant
                                                                                            Livre de Poche
                                                                                            Classiques de Poche


Jeanne, fille unique très choyée du baron et de la baronne Le Perthuis des Vauds, avait tout pour être heureuse. Son mariage avec Julien de Lamare, rustre et avare, se révélera une catastrophe. Sa vie sera une suite d'épreuves et de désillusions.

Ce roman, me premier de Guy de Maupassant, est une peinture des mœurs provinciales de la Normandie du XIXe siècle : hobereaux, domestiques, paysans sont décrits avec beaucoup de réalisme.

 

J'avais déjà lu ce livre l'année du bac car il faisait parti des oeuvres que nous avions à étudier. J'en gardais un souvenir négatif, d'une histoire ennuyante au possible (le contexte n'ayant pas dû trop aider puisque que je n'ai jamais été une grande fan des lectures imposées par le collège ou le lycée, et encore moins du décorticage qu'il en découlait. En général, je cachais mon livre en cours dans le dis livre pour bouquiner tranquillement xD).


En d'autre temps, cet ouvrage aurait pu s'intituler "VDM" (Vie De Merde, pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore c'est pas ici).

Cependant, cette relecture a été une bonne surprise car j'ai réussi à trouver un intérêt à cette histoire, même s'il est vrai que j'ai déjà fait des rencontres plus intéressantes à mes yeux.
Je me suis souvent demandé comment les femmes d'antan avaient vécu leur statut de femme, éduquées pour être des bonnes femmes au foyer, des bonnes épouses et des bonnes mères, et nous en avons un petit aperçu ici (bien qu'étant dans une famille noble ça diminue par mal le côté "femme au foyer" comme on peut l'entendre aujourd'hui). Et ça donne pas franchement très envie.
Après, forcément, se marier trois mois après sa sortie du couvent avec le premier pingouin qui passe (alors qu'on est pas obligée), il y avait peu de chance que ça soit une bonne idée. Élever son enfant comme un petit roi pour compenser le vide de son existence aussi.

Mais au final, on finit sur une note positive qui peut être pris aussi comme une sorte de morale sur la vie : on fait tous des erreurs mais la vie peut nous réserver quand même de bonnes surprises (d'ailleurs dans mes souvenirs ça ne finissait pas comme ça, j'ai confondu avec un autre livre - ou comment réécrire les histoires en mixant plusieurs autres)


NB : Par contre, je suis traumatisée par la scène où le curé tue la chienne à coup de bâton et de pieds car elle met bât devant des enfants (ça m'a refait penser à un court-métrage vu une nuit sur Arte où il y avait une scène similaire).


En résumé, un classique pas trop difficile à lire, bien que manquant un peu de rythme à mon goût.

Posté par toothfairy à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Une vie

Nouveau commentaire